Padoue Ville d’Art

Padoue et son territoire

Il Burchiello - Padova


Slideshow - Padoue et son territoire

PPS Version
   Download Powerpoint  (.pps, 30 Mb)                 PDF Version   Download PDF (.pdf, 20 Mb)


Angeli GuarientoPadoue Ville d’Art
Padoue, à 30 Km. seulement de Venise, est une des plus anciennes villes d’Italie, mais en même temps une des plus dynamiques.
Dans l’élégant centre ville, riche en exemples magnifiques de l’art du moyen age et de la renaissance, mais aussi d’architecture moderne, le visiteur respire une atmosphère très particulière, où le style de vie moderne se conjugue avec les traditions millénaires.
Autrefois appelée “Patavium”, Padoue, à partir du siècle IV avant J.C., fut le plus important centre des Vénètes et ensuite une des villes les plus prospères de l’Empire Romain.
En 602 la ville fut rasée au sol par les Lombards. Le redémarrage fut très lent.
Au XIIe siècle Padoue devint une libre Commune et au cours des deux siècles suivants connut l’apogée de sa puissance politique grâce à la Seigneurie de la Famille Da Carrara (1338-1404) et vécut une période de grande ferveur religieuse, culturelle et économique.
L’imposante enceinte de murailles, presque onze kilomètres, avec cinq portes et dix-neuf bastions, les grands édifices religieux et politiques, tout d’abord la Basilique de Saint Antoine et l’Université, offrent encore aujourd’hui un important témoignage de cette période extraordinaire, caractérisée par la présence en ville de personnalités comme Giotto, Guariento, Giusto de’ Menabuoi, et Altichiero. En 1405 Padoue passe sous la domination de Venise, mais maintient sa primauté artistique jusqu’à la moitié du XVe siècle grâce à Mantegna et Donatello.
Au cours du XVIe siècle, sous le gouvernement de la Sérénissime République de Venise, Padoue connaît un grand renouvellement : de nouveaux édifices publiques et d’imposantes églises. Les quatre siècles de domination vénitienne se terminent à la fin du XVIIIe siècle avec l’aménagement scénographique de Prato della Valle.  En 1866 Padoue entre dans le Royaume d’Italie et ensuite participe aux deux conflits mondiaux subissant de nombreux bombardements.  Après la guerre la ville a vécu une période de grand développement qui l’a transformée dans un des plus importants centres économiques du Nord de l’Italie.
Padoue est une des destinations touristiques les plus fréquentées d’Italie; le patrimoine religieux de la ville est extraordinairement riche, à partir de la Basilique de Saint Antoine, le majestueux temple, dont la construction commença en 1232 et qui conserve à son intérieur des chefs d’oeuvre d’immense valeur artistique. D’autres importantes églises sont la Basilique de Sainte Justine, la Cathédrale et son Baptistère du XIIe siècle, entièrement peint à fresque par Giusto de' Menabuoi.
Un chef d’oeuvre unique au monde est la Chapelle des Scrovegni, dont l’intérieur fut entièrement décoré à fresque par Giotto entre 1303 et 1305 avec des épisodes de la vie de Jésus et de la Vierge Marie.
Mais Padoue offre aussi d’importants édifices civils, parmi lesquels le premier est le Palais de la Raison, bâti en 1218, le plus majestueux parmi les édifices publics bâtis en Europe au cours de l’époque communale.
Padoue est aussi un ancien siège universitaire et offre la possibilité de visiter les plus importants édifices historiques de son Université, comme le Palais du « Bo’ » à l’intérieur duquel se trouve le Théâtre Anatomique, et encore le Jardin Botanique, les musées universitaires, l’observatoire astronomique dit « Specola ».
Très agréables les places de Padoue : le visiteur, partant de Prato della Valle et passant par la Place « dei Signori », la Place « delle Erbe », la Place « della Frutta » peut découvrir les architectures des édifices tout au long des anciennes rues aux arcades, le Palais de la Raison, La Tour de l’Horloge, la Loge de la Grande Garde.... pour terminer avec le très connu Café Pedrocchi.
Et encore Padoue est une ville qui organise de grandes expositions à l’intérieur du Palais de la Raison, de Palazzo Zabarella, ancienne résidence des Carraresi ou à l’intérieur du Centre Culturel S. Gaetano de rue Altinate.


BoatPadoue et la navigation fluviale touristique
Padoue, à 30 Km de Venise, est depuis toujours une ville d‘eaux. Située entre les fleuves Brenta et Bacchiglione, Padoue a développé dans le passé une intense activité de navigation fluviale, étant point de repère de la circulation fluviale qui allait de la terre ferme vers Venise.
Le parcours fluvial le plus connu est la navigation de Padoue à Venise sur la Rivière de la Brenta, naviguant parmi les anciennes Villas de la Vénétie.
Citée par Dante Alighieri dans sa Divine Comédie; fréquentée par Casanova, Galilée, Byron, d'Annunzio; peinte par Tiepolo et Canaletto; célébrée de Goethe à Goldoni, la Rivière de la Brenta a accueilli les Rois de France et de Russie, Napoléon, les Habsbourg et la Famille de Savoie. A partir du XVIe siècle, sur les fleuves sur lesquels on pouvait facilement naviguer partant de Venise, ont été bâties des majestueuses Villas, richement décorées à fresque. Le Canal de la Brenta qui reliait Venise et Padoue était “à la mode” et tout au long de ce canal il y avait plus de soixante-dix Villa de la Vénétie. 
Ici, les nobles les plus riches, passaient leurs vacances, partant de Venise sur des confortables bateaux appelés “burchielli” qui remontaient le Canal Navigable de la Brenta; ces bateaux naviguaient à rames de S. Marc à Fusina, d’où ils étaient traînées par les chevaux jusqu’à Padoue, à travers la Rivière de la Brenta.
Comme par le passé, aujourd'hui le Burchiello, devenu un service de ligne  de Grand Tourisme, retrace la Riviera de la Brenta, de Padoue à Venise et à l'arrière; héritier des anciennes traditions, traverse les eaux de la Brenta avec lent avancer, tandis que les guides à bord illustrent l'histoire, la culture et l'art, témoignées par les villas de la Brenta.
Les croisières sont effectuées tous les jours, sauf le lundi, de Mars à Octobre, en partant de Venise (mardi, jeudi et samedi) ou de Padoue (mercredi, vendredi et dimanche) et s'arrêtant aux plus belles et célèbres villas liées aux noms illustres comme Palladio et Tiepolo pour la visite guidée à l'intérieur.


EstePadoue ville du Moyen Age et les villes fortifiées de son territoire
Un voyage dans le passé à travers les forteresses, les châteaux et les abbayes, un itinéraire romantique sur les traces des châteaux, la majesté des anciennes enceintes.
Padoue, ville d’empreinte médiévale, aux longues arcades, avec ses anciennes portes, son enceinte de muraille et ses forts bastions, est une des villes les plus anciennes et en même temps dynamiques d’Italie. Dans l’élégant coeur de la ville, riche en exemples magnifiques d’architecture du moyen age et de la renaissance, on respire une atmosphère unique, qui unit les rythmes métropolitains avec les traditions millénaires.
Et les magnifiques villes fortifiées de Monselice et Este, avec leurs châteaux, importants témoignages du passé, vestiges qui nous font rappeler le fascinant et mystérieux monde médiéval.
Deux autres villes médiévales fortifiées conservent intacte leur enceinte de murailles: Montagnana, à l’extrême limite sud occidentale de Padoue, conserve encore deux kilomètres de murailles de l’époque des Carraresi complètes de portes fortifiées et de vingt-quatre tours crénelées et Cittadella, à l’extrême limite septentrionale, représente en Europe le seul exemple de bourg médiéval fortifié dans la plaine, conçu avec un périmètre elliptique parfaitement conservé avec un kilomètre et demi de murailles, hautes 13 mètres avec 32 tours.
Un territoire riche en bourgs médiévaux et en villes fortifiées, souvent théâtre de manifestations évocatrices
Les manifestations médiévales sont nombreuses au cours de toute l’année, comme la Grande Fête Médiévale (à Bevilacqua), la Joute « della Rocca » (à Monselice) ou le Palio « dei Dieci Comuni » et le Capodanno Medievale (à Montagnana), le Voci dall'Evo di Mezzo (Cittadella) par n’en citer que quelques unes. Aux évocations historiques s’accompagnent les fêtes liées aux produits typiques, les marchés des meubles et objets anciens et les rendez-vous musicaux.


Villa EmoPadoue, un territoire riche en abbayes, villas et jardins
Un séjour à Padoue permet aussi de découvrir l’architecture et l’art des anciennes résidences des nobles.
Les magnifiques Villas de la Vénétie, résidences aristocratiques parsemées tout autour de la ville, dans la zone des collines, d’influence vénitienne, contournées par des jardins ou des parcs monumentaux, constituent des grands complexes architectoniques qui unissent les exigences agricoles aux exigences ludiques. 
Et le long du parcours, une pause dans le silence et l’harmonie d’une Abbaye. Anciens centres de richesse et de pouvoir, les anciennes abbayes de la zone des collines ou des zones bonifiées possèdent souvent des trésors artistiques et culturels.


Euganean HillsLe Parc Naturel des Collines Euganéennes
Tous ceux qui aiment la nature peuvent faire des très belles excursions dans le vert du paysage du Parc Régional des Collines Euganéennes, un ravissant contexte naturel riche en édifices monastiques, élégantes Villas, vestiges de châteaux médiévaux et caves où déguster le vin et les autres produits du territoire. Les Collines Euganéennes constituent une véritable île naturelle, protégée par le Parc Régional, caractérisée par une végétation très riche et variée et par une terre qui offre de précieux fruits de saison : de délicieux fruits rouges, des cerises, des fraises, des mûres, des jujubes, des grenadiers, des figues, et encore les délicates herbes spontanées, les raisins, le miel et l’huile produit selon une tradition qui date de 700 ans.
Convoitée résidence des nobles et des patriciens vénitiens qu’ici construisaient leurs villas “de montagne” pour y passer leurs vacances, la zone des Collines Euganéennes s’est enrichie de splendides villas, de jardins monumentaux, d’énormes parcs créés par les architectes de tous les temps, avec des labyrinthes de buis, des cycles de fresques majestueux, des statues, des arbres séculiers et des jeux d’eau.
Ici serpente la Route des Vins des Collines Euganéennes, un paradis de l’oenologie et de la gastronomie, où les crus et les traditions locales se mélangent avec les meilleures expressions saisonnières des produits du jardin potager, de la cour, de la campagne, du vignoble et les herbes spontanées. De nombreux restaurants, agritourismes et caves offrent leur hospitalité et invitent à découvrir les vins et les goûts de cette terre.


Euganean HillsLes Routes du Vin
Sur les Collines Euganéennes produire le vin est un art favorisé depuis toujours par la morphologie des vignobles et le climat. Des crus on obtient des vins garantis par le Consortium pour la Tutelle des Vins AOC des Collines Euganéennes, parmi lesquels Colli Euganei Rosso, Colli Euganei Bianco, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Pinot Bianco, Chardonnay, Merlot, Serprino, Novello, Moscato, Fior d’Arancio, Pinello.
Le Consortium Volontaire pour la Tutelle de la Dénomination AOC des vins “Colli Euganei” est dès 1972 le point de repère du secteur et garantit la production des vins AOC, développe une activité de promotion et contrôle que sur la table des consommateurs arrivent des vins, avec la marque du consortium, qui offrent toutes les caractéristiques physiques et organoleptiques typiques de la terre des Collines Euganéennes.
Le parcours de la Route du Vin des Collines Euganéennes serpente à l’intérieur du Parc Régional des Collines Euganéennes.
Ici le touriste est accueilli dans les fermes et dans les caves où il peut goûter les vins accompagnés par des produits typiques.
Un autre parcours oenologique et gastronomique est le “Stradon del Vin Friularo” (Route du Vin Friularo) qui part de Padoue, descend vers le sud sur l’ancienne Route Conselvana, passe par Conselve et arrive à Bagnoli. Déjà apprécié et célébré par Ruzzante et Carlo Goldoni, à partir du début du XXe siècle, le Vin Friularo a obtenu une riche série de médailles et de prix au niveau national et international. Au delà des variétés “classique” et “réserve”, le Friularo peut être dégusté aussi dans les typologies « Vendange Tardive » et « Vin de Paille ». A Bagnoli on a constitué une banque génétique qui conserve les crus anciens, présents ici déjà au XVIIIe siècle, avant l’arrivé de la phylloxera. Le territoire traversé par la Route du Vin Friularo conserve une composante rurale dominante, avec des traditions anciennes très enracinées et bien conservées.


FoodPadoue, ville des goûts
Visiter un territoire signifie aussi entrer en contact avec les connaissance et les goûts de la tradition locale. La séculaire tradition gastronomique de Padoue trouve ses racines dans les produits simples du jardin potager, de la cour, de la vigne, de la« perche » (ou on pend les saucissons pour les assaisonner), dans les fruits de saison et, dans certaines zones, se caractérise par l’emploi des herbes spontanées de saison.
La grande diversité du territoire de Padoue avec ses lagunes, ses vallées de pêche, ses collines, ses fleuves et la plaine, offre à la cuisine une grande variété d’ingrédients. Parmi les entrées, il faut absolument essayer le traditionnel risotto ricco alla padovana, le spécial risotto aux abats de poulet, les excellents risottos aux herbes fines spontanées, aux “bisi” (petits pois), aux cailles ou à la chicorée. A goûter sont aussi les pâtes faites maison, des “bigoi” au canard, aux tagliatelles à l’oie et la courge, des pappardelles aux lasagnes et aux timbales; les plats avec le canard farci, le canard jeune aux fruits, la poule de Padoue, le lapin, les broches de pigeons et de pintades, le poulet frit, les viandes en sauce et les savoureuses grillades; pour terminer avec les gâteaux et les tartes aux fruits en compote ou frais, les petits gâteaux avec le sabayon au vin moscato et les “pinze” au mais. Tout ce que la cuisine offre se marie très bien avec les excellents vins de Padoue,
connus depuis longtemps et exaltés par Pétrarque et Ruzante, proposés aujourd’hui par les experts vignerons réunis dans le Consortium des Vins A.O.C. des Collines Euganéennes et de Bagnoli.